Paroles de villages

Samedi 14 août, toute la journée

Paroles de villages

Raconter les territoires, cueillir les langues, les pensées, les émotions qui les habitent, transmettre ces paroles singulières…  Comment vivons-nous notre terroir ? Causerie, spectacles, projection… Autant de formes pour nourrir les réflexions, enrichir les vécus de chacun et appréhender son territoire avec fierté !

Paroles de villages est un projet porté par l’URFR Moulin du Marais et soutenu par l’OARA. C'est un travail de collectage de paroles par quatre artistes (Michèle Bouhet, Koldo Amestoy, Sylvaine Zaborowski et Fred Billy) auprès d'une centaine d'habitants, dans le cadre du projet "Habiter, penser, raconter les territoires en citoyen en Nouvelle-Aquitaine".

L’idée ? S'interroger sur la citoyenneté à l'échelle de la grande région : Comment habiter son territoire de vie sociale, familiale, professionnelle et se sentir citoyen de Nouvelle-Aquitaine ? Comment chacun vit son rapport à sa culture et son territoire ?

 

Programme :

  • 11h03 / Causerie de Yves Jean, membre du CESER autour de la notion de territoire. On s'interrogera sur notre ruralité et la manière dont nous la vivons.

 

  • 12h03 / Restauration sur place, proposée par le comité d'animation.

 

  • 14h03 / Sieste lecture avec Cécile Morelle, pour le projet La Trouée

Dans La Trouée, son premier seul en scène en cours d’écriture, la comédienne et auteure Cécile Morelle renoue avec ses racines picardes. Elle s’interroge sur la place des corps et des paroles des femmes en milieu rural. La Trouée, c’est l’histoire d’une femme qui cherche encore où se trouve son « chez soi ».

Pourquoi ici plutôt qu’ailleurs ?

C’est une carte postale tantôt tragique, tantôt comique, des corps de ferme de ces régions de cultures où la Culture serait une denrée rare. La Trouée avale des kilomètres de paroles agricoles, de silences et de paysages boueux. Elle ouvre sa fenêtre et invite le spectateur à venir « gaigner » un peu par ici.

 

  • 15h33 / Un air de famille de Sylvaine Zaborowski

Sylvaine Zaborowski, jouée par la comédienne Marie-Claire Vilard, est allée à la rencontre d'habitants investis sur leur commune en milieu rural. Marie-Claire Vilard nous invite à entrer dans un café associatif au sein de La Nouvelle Aquitaine pour nous faire partager leurs réflexions.

Elle se transforme et va représenter ces femmes et ces hommes interviewés par l'auteure Sylvaine Zaborowski lors du projet "Paroles de Villages" initié par L'URFR Moulin du marais.

Chacun et chacune racontent à sa façon son rapport à la vie, à sa terre, à son territoire.

Le ton du spectacle est malicieux, le spectateur dans une grande proximité suit le parcours de tous ces personnages qui ont tous une priorité, un engagement: créer du lien.

 

  • 17h33 / Un caillou dans ma chaussure de Michèle Bouhet et Koldo Amestoy

Pour ce joli défi, Michèle Bouhet et Koldo Amestoy sont allés ensemble à la rencontre de gens des Pays Basque et civraisien… rencontrer, puis reprendre en écriture le fruit de ces témoignages, et enfin dire à leur manière cette précieuse cueillette de langues, de pensées, d’émotions.

C’est ainsi qu’est né ce duo de conteurs qui tricotent ces « traces de rencontres » et leurs paroles singulières : juste du plaisir à dire, à échanger, à confronter leurs regards croisés sur leur pays, à Gençay dans le Poitou et Saint-Pierre-d’Irube/ Hiriburu en Pays Basque.

DIRE les récits écrits en écho aux mots glanés entre les cafés, les sourires, les larmes auprès des gens de leur territoire.

DIRE à deux voix, trois langues, quatre mains et faire chanter cette précieuse cueillette d'émotion.

DIRE les regards croisés, non pas comme un défi mais comme un partage.

DIRE l'humilité et la fierté, l’humanité et la diversité.

« Que voulez-vous que je vous dise ? Ici, il y’a rien ! » Ah bon ?...

 

  • 20h33 / Pour l’instant je pars de Fred Billy

Quand tu auras ton BAC tu partiras !... pour réussir ?

En milieu rural, beaucoup l’ont entendu. Alors, on y croit ! On croit que la réussite est ailleurs… nous pensons que l’herbe est toujours plus verte ailleurs… Même les jeunes urbains ont envie de partir… Partir pour l’aventure, pour grandir… Les parents gardent les pots de moutarde pendant la terminale, ils deviendront les verres de nos futurs appartements… Les tupperwares sont eux aussi en attente dans un meuble de la maison… Je pars pour toujours ! Enfin, je reviens le week-end prochain car au niveau de la machine à laver je ne suis pas bien au clair !On ne part pas car nous n’aimons pas notre « chez nous », non ! Notre chez nous c’est le lieu de nos souvenirs, de nos premières expériences, les petits coins qui nous a vu grandir, nous y tenons ! Ce « chez nous », nous le voyons bien souvent comme un lieu « No futur », un lieu pour venir nous ressourcer un week-end… Un lieu pour se mettre au vert… mais sans avenir professionnel…

Suite à la rencontre d’une soixantaine de jeunes de communes rurales ce spectacle évoque les questionnements que les jeunes connaissent quand ils se cherchent un avenir… Ce texte est une tentative de retranscription de toutes ces réponses, de ce que l’on m’a raconté, de sentiments, d’émotions. Ce n’est pas la vérité, c’est une partie de leurs sentiments paradoxaux autour de leur commune, leur attachement pour leur chez eux.

  • 21h33 / Diffusion du documentaire Parlae Parlhange

 

 

En partenariat avec l’URFR Moulin du Marais et l’UPCP Métive

Les petites infos utiles

Horaires : Toute la journée. Jardin ouvert de 14h33 à 19h33. Bar associatif Le Cordon ouvert avec terrasse et tout ce qu'il faut pour manger et boire. 

 

Jardin des Histoires en accès libre. 

Pass sanitaire obligatoire.

 

Lieu Le Jardin des Histoires, au Nombril du Monde, Pougne-Hérisson.

Tarif :

Formule journée : Plein 20€ / Réduit 16€ / Gratuit moins de 7 ans.

Chaque spectacle : Plein 8€ / Réduit 6€ / Gratuit moins de 7 ans.

Restauration sur place, non inclue dans le prix des billets.

Renseignements : 05 49 64 19 19 / lenombril@nombril.com

Réservation

(si y a rin qui s'affiche, cliquez ici !)

 
 
 

Revenir